Partager par emailFacebookInstagram

Mot du Maire

dimanche 02 octobre 2022

Le long du canal usinier de Pierre-Bénite à hauteur de l’entreprise Racine (en face du Grand Clos), depuis de nombreuses années, existait une nuisance sonore insupportable liée à des séances de motocross sauvage, notamment en période estivale. Le bruit des motos en phase d’accélération était épouvantable, couvrait le bruit autoroutier et se transmettait au niveau des habitations situées dans ce secteur.

Depuis deux/trois ans les nuisances avaient fortement augmenté. Les Daltons y avaient même réalisé des vidéos dans lesquelles ils se mettaient en scène. Les nombreuses interventions de la gendarmerie et de la police pluri-communale de Communay-Ternay restaient sans effet, car dès leur apparition les fauteurs de troubles s’enfuyaient par les chemins escarpés du secteur. Bien entendu il n’était pas question de les poursuivre, un accident serait arrivé dans un tel secteur difficile.

Les riverains nerveusement épuisés suppliaient le maire de faire cesser ce vacarme.

Après de longues tractations avec la Compagnie Nationale du Rhône (C.N.R.), qui gère dans le cadre de sa concession du Rhône ce secteur, un projet a été proposé et réalisé sur la ligne droite de plus de 300 mètres menant à la zone dite de retournement pour convois exceptionnels. Des enrochements très lourds (certains pèsent plus d’une tonne) ont été mis en place de façon à empêcher toute circulation de motos.

Cette réalisation a été totalement financée par la CNR.

Bien entendu la circulation d’automobiles ou de camions est de fait rendue également impossible sur cette portion. On notera que celle-ci, uniquement destinée aux convois exceptionnels, ne donne accès à aucune entreprise et n’est utilisée que très rarement (ces dernières années il n’y en a pas eu). Si cela devait se produire il conviendrait, par engin mécanisé, de déplacer les enrochements et ensuite les remettre en place, ce qui n’est pas une tâche insurmontable.

 

Mattia Scotti